320 gendarmes camerounais envoyés en mission de pacification de la Centrafrique

Le contingent camerounais de forces de sécurité pour Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) est prêt à être déployé dans ce pays voisin. Les 320 gendarmes, dont 28 femmes, ont reçu le drapeau, signe officiel de leur départ, hier 15 septembre au Centre de perfectionnement aux techniques de maintien de l’ordre d’Awae, dans la banlieue Est de Yaoundé. Leur mission va durer environ un mois et ils seront divisés en deux unités appelées Formed Police Unit (FPU) dans le jargon onusien.

Ainsi, la FPU I sera stationnée à Boa avec pour commandant le chef d’escadron Ekokola Nathaniel Nwesse, tandis que la FPU II sera basée à Bangui avec pour commandant Jonas Bayong Lemah. « La troupe qui s’en va avec moi a un moral très haut, consciente qu’elle va travailler dans les conditions optimales, car l’ensemble du matériel a été renouvelé », a déclaré le chef d’escadron Ekokola Nathaniel Nwesse à la radio d’État.

Ces unités font partie du 9e contingent camerounais de la Minusca qui est en cours de déploiement dans ce pays voisin en crise sociopolitique depuis 2013. Quelque 750 militaires de ce contingent ont en effet reçu le 14 septembre dernier à au Centre de perfectionnement des armées de Motcheboum, l’étendard des mains du ministre de la Défense. Au total, ce sont 1 070 éléments des forces de défense et de sécurité qui vont composer le 9e contingent camerounais des Casques bleus de l’ONU en Centrafrique.

Investir Au Cameroun