Mali: la CEDEAO menace le Mali de sanctions si les 46 militaires ivoiriens ne sont pas libérés avant le 1er janvier 2023

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) veut la libération au plus vite des 46 militaires ivoiriens. 

C’est l’une des décisions fortes issues du 62e Sommet de l’organisation régionale tenu ce dimanche 4 décembre 2022 à Abuja au Nigeria.

Selon le journaliste malien Serge Daniel, les chefs d’État de la CEDEAO ont demandé aux autorités maliennes de procéder à la libération des 46 militaires ivoiriens avant le 1er janvier 2022. À défaut, des sanctions seront prises contre le Mali.

Retrait de la CAN 2021: la Fédération ivoirienne de foot saisit le TAS

L’autre information révélée par le journaliste de RFI est que les chefs d’État de la CEDEAO ont décidé de créer une force anti-terroriste mais également une force anti coups d’État.

Une réponse à “Mali: la CEDEAO menace le Mali de sanctions si les 46 militaires ivoiriens ne sont pas libérés avant le 1er janvier 2023”