Secteur des Transports au Mali : La Dnttmf érigée en Direction générale des transports (DGT)

Dans le cadre de la meilleure gestion du secteur des transports au Mali, le gouvernement de la transition a érigé la Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux (Dnttmf) en Direction générale des Transports (DGT). C’était lors du conseil des ministres du 9 février 2022. Cette  initiative vient concrétiser 18 années de combat acharné des professionnels du secteur des transports.

Après 18 années de combat acharné, les professionnels du secteur des transports viennent d’assister à la réalisation d’un de  leurs souhaits les plus ardents. La Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux  (Dnttmf)  a été érigée en Direction générale des transports (DGT) lors du conseil des ministres du 9 février 2022. Créée par ordonnance n°05-009/P-RM du 9 mars 2005, la Dnttmf soufrait de beaucoup de dysfonctionnements. « La Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux connait des dysfonctionnements », a spécifiquement indiqué le gouvernement, avant de préciser que ces dysfonctionnements sont dus principalement à «  la concentration au plan national des activités de production et de délivrance des permis de conduire, des certificats d’immatriculation et des autorisations de transport ; la prédominance de l’activité de production informatisée des documents de transport sur la conservation, la sécurisation et l’archivage des documents ; la non-prise en compte dans les attributions des divisions des questions de communication et d’information ; la relégation au second rang des transports ferroviaires, fluviaux ; la non-prise en compte du maillon urbain dans le respect de la règlementation de l’accès à la profession et dans la régulation du trafic urbain ».  Selon le gouvernement, les projets de texte adoptés érigent la Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux en Direction générale des transports dans la perspective d’améliorer l’efficacité du service et d’accroitre sa fonctionnalité.

Comme la Direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux, elle  a pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale en matière de transports routier, ferroviaire, maritime et fluvial et d’assurer la coordination et le contrôle des structures qui concourent à la mise en œuvre de ladite politique.

Il faut noter que cette amélioration de la mission la Direction nationale des transports sera consécutive à une majoration considérable de la ressource humaine.  Selon les statistiques actuelles, les agents de la Dnttmf sont au nombre  de 168, mais en tenant compte des directions régionales, des subdivisions et des entrepôts dans les ports, l’effectif atteint 511 agents dont 319 fonctionnaires et 192 contractuels.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS