Poutine “pas pressé” de quitter l’Ukraine: “On va voir comment leur contre-offensive va se terminer”

Le président russe Vladimir Poutine a affirmé vendredi que la Russie ne se hâtait pas d’achever sa campagne militaire en Ukraine, assurant que la stratégie des forces russes n’avait pas changé et qu’elles continuaient à conquérir des territoires.

“Nos opérations offensives, dans le Donbass, ne s’arrêtent pas, elles avancent à un petit rythme (…) l’armée russe occupe de plus en plus de nouveaux territoires”, a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse depuis Samarcande en Ouzbékistan.

“Je souligne que nous ne combattons pas avec toute notre armée. Nous combattons seulement avec la partie sous contrat (professionnel, ndlr)”, a-t-il ajouté, alors que le Kremlin a officiellement interdit l’envoi d’appelés au front et se refuse à une mobilisation générale dans le pays. “Le plan (des opérations, ndlr) ne nécessite pas de changement (…) nous ne sommes pas pressés”, a encore assuré M. Poutine.

Confiant malgré la percée ukrainienne
Il a affirmé que les opérations se poursuivaient malgré les importantes contre-offensives de l’armée ukrainienne dans le nord-est et le sud du pays. “Les autorités de Kiev ont annoncé avoir commencé une contre-offensive active. Et bien, on va voir comment elle va se terminer”, a simplement commenté Vladimir Poutine. D’après lui, l’objectif clé du Kremlin reste “la libération de tout le territoire du Donbass”, un bassin minier de l’est de l’Ukraine composé de la région de Lougansk, déjà sous contrôle de l’armée russe, et celle de Donetsk, dont une partie échappe encore à Moscou.

Vladimir Poutine a également accusé Kiev de mener des “actes terroristes” et d’infliger des dommages à des infrastructures russes. “Nous répondons vraiment à cela avec retenue, pour le moment”, a-t-il affirmé. “Les forces russes ont mené tout récemment là-bas une série de frappes qui se sont fait sentir. Disons que ce sont des frappes d’avertissement. Mais si la situation continue à évoluer dans ce sens, alors notre réponse sera plus sérieuse”, a-t-il mis en garde.

7sur7.be