L’armée allemande reprend sa mission de reconnaissance au Mali

BERLIN (Reuters) – L’armée allemande a repris mardi ses missions de reconnaissance au Mali dans le cadre de la Minusma, plus de trois semaines après avoir suspendu la majeure partie de ses opérations en raison d’un différend avec la junte malienne sur les autorisations de survol.

Berlin a déployé un millier de soldats au Mali, la plupart près de la ville de Gao, dans le nord du pays, où leur tâche principale consiste à effectuer des reconnaissances par hélicoptère, notamment, pour la mission de maintien de la paix de l’Onu.

« Les troupes peuvent reprendre leurs patrouilles au-delà de Gao », a déclaré l’armée allemande sur Twitter, levant ainsi la suspension annoncée à la mi-août.

La Minusma a été créée en 2013 pour soutenir les troupes étrangères et locales qui luttent contre les groupes islamistes. Cependant, des tensions ont été observées entre les autorités maliennes et la mission au cours des derniers mois.

Le dernier différend en date entre la junte au pouvoir à Bamako et la mission allemande remet en question leur collaboration à plus long terme.

Les relations de l’Europe avec le Mali se sont détériorées depuis le coup d’État militaire de 2020 et depuis que le gouvernement a fait appel au groupe Wagner, une société militaire privée liée au Kremlin, pour soutenir sa lutte contre les insurgés.

Lundi, la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, a prévenu que Berlin pourrait retirer ses troupes à son tour, après la France, si les autorités ne répondaient pas à leurs exigences en matière de sécurité.

Source: https://chretiens.info