Mali: Vers un retrait des troupes allemandes de la MINUSMA?

Dans une sortie médiatique ce lundi 5 septembre 2022, la ministre allemande des Affaires étrangères a évoqué les questions relatives à l’engagement de son pays au Mali avec la Minusma. La diplomate allemande estime que cet engagement pourrait cesser si d’aventure les autorités de la Transition, ne donnaient pas des garanties suffisantes de sécurité à son contingent.

Mali: L’Allemagne menace de retirer ses troupes

L’Allemagne fait partie des plus importants contributeurs de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) avec plus d’un millier de soldats de la Bundeswehr présents dans le pays depuis 2013.

Mais cet engagement militaire allemand au Mali qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le pays, pourrait être remis en cause dans les prochains jours. À en croire la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, son pays pourrait retirer ses soldats du Mali si les autorités de la Transition ne donnent pas des garanties claires aux besoins de sécurité des troupes.

« Nous sommes conscients de notre responsabilité, donc nous n’allons pas simplement nous retirer face aux premières difficultés. Mais nous disons sans équivoque à nos partenaires maliens ce que nous attendons de la sécurité de nos soldats. Si cela ne marche pas, il sera difficile de rester », a-t-elle souligné.

Le mandat du contingent allemand court jusqu’en mai 2023

Le contingent allemand de la Minusma qui est l’un des plus importants de la force onusienne se cantonnait dès le début de sa présence dans le pays en 2013 à des vols de ravitaillement, au transport aérien pour les besoins de la Minusma et à la mise à disposition d’officiers de liaison.

Mais à partir de 2016, ces prérogatives se sont élargies à des missions de reconnaissance, avec des drones parfois armés ou des blindés. Stationné au camp Castor de Gao, la plupart des forces allemandes ont également en charge la sécurisation des opérations de sauvetage, le transport de troupes et de matériel.

Les soldats allemands travaillent également à la protection des civils. En vertu de son mandat en vigueur qui court jusqu’à fin mai 2023, l’armée allemande peut envoyer jusqu’à 1400 soldats sur le terrain.

 

Source: afrique-sur7.ci