Tombouctou : Combattre les violences communautaires par le travail

Un périmètre irrigué de 40 hectares réhabilité et équipé a été remis le 28 août à plus 630 habitants du village d’Atta dont 230 femmes, dans la région de Tombouctou, au Nord du Mali.

Cette infrastructure permettra aux familles d’avoir des activités génératrices de revenus et de renforcer la résilience de la communauté dans son ensemble en réduisant les vulnérabilités et les tensions liées à la rareté des ressources.

Il contribuera aussi à la prévention du recrutement des jeunes à risque de radicalisation dans les rangs des groupes armés terroristes.

Détourner les jeunes des groupes armés terroristes

Pour le maire de la ville voisine de Tonka, M. Mamadou KONIPO, « cette initiative de la MINUSMA est le type de projet dont nous avons besoin en ce moment. Ce projet va réellement nous aider à réduire la violence et le banditisme dans la commune de Tonka, en créant des emplois pour les jeunes et en améliorant les relations avec les villages voisins. L’impact de ce projet est déjà visible car tous les jeunes du village travaillent présentement dans ce périmètre. De plus, la position actuelle des cultures présage d’une récolte de qualité ».

Le Coordinateur de l’ONG locale chargée de la mise en œuvre du projet, Baba TOURÉ, va plus loin dans l’évaluation de l’impact positif du périmètre maraicher dans le village.

« Ce projet est une réponse à la réduction de la violence dans nos communautés. Ces initiatives à la base nous ont permis d’utiliser les jeunes au niveau local. Cette utilisation des compétences locales entraîne une diminution du taux de chômage et réduit si peu soit elles les violences communautaires ».

Le périmètre du village d’Atta fait partie d’une série d’initiatives similaires lancées par la MINUSMA dans plusieurs communes de la région, pour palier au chômage des jeunes et les détourner des groupes armés terroristes. De 2021 à 2022, neufs projets de réduction de violence communautaire ont été lancés dans les régions de Tombouctou et Taoudenni avec une enveloppe budgétaire de plus 450 millions de Francs CFA.

MINUSMA