Biens immobiliers illégalement acquis : les vendeurs et les acheteurs encourent aux mêmes poursuites pénales

Le procureur général de la cour suprême du Mali, Mamadou Timo a mis en garde les vendeurs et les acheteurs des biens immobiliers illégalement acquis d’une poursuite pénale. C’était le mardi 06 septembre 2022.

 

Dans un communiqué rendu publique, le procureur général de la cour suprême du Mali, Mamadou Timo prévient les vendeurs et les acheteurs des biens illégalement acquis sur les risques de poursuite pénale qu’ils encourent. Le Canard Déchaîné vous propose plutôt de lire le communiqué.

« Il nous revient que des personnes, propriétaires, poursuivies ou susceptibles d’être poursuivies pénalement, choisissent de mettre en vente sur le marché leurs biens immobiliers notamment, dans l’espoir de les faire échapper à des saisies judiciaires.

Dans un tel contexte, il nous est pleinement agréable d’attirer l’attention du public sur le risque encouru par les acquéreurs de tels biens, étant donné qu’en faire l’acquisition, en qualité d’acheteur notamment, expose très certainement, ceux-ci, aux mêmes poursuites pénales que les vendeurs indélicats.

Il convient, dès lors, de faire attention aux transactions proposées par des personnes impliquées ou susceptibles d’être impliquées dans des poursuites pénales, et de faire preuve, à la fois, de prudence et de vigilance.

Le Procureur général sait pouvoir compter sur l’esprit de bonne compréhension du public ».

La Rédaction

Source : Canard Déchainé