L’Adema entre rejet et allégeance

Sur la révision constitutionnelle, le Parti de l’Abeille est à la croisée des chemins depuis la publication de l’avant-projet de loi fondamentale et ses tendances de remise en cause des symboles du combat démocratique malien.
Le sujet était au cœur d’une récente réunion houleuse à l’issue de laquelle une clarification au forceps s’est finalement imposée en un premier temps. Elle a d’ailleurs fait l’objet d’un communiqué où le PASJ, en plus d’égrener les nombreuses lacunes du document, opte clairement pour son retrait pur et simple ainsi que pour l’arrêt total du processus référendaire. Sauf que le Comité exécutif va aussitôt s’illustrer par un nouveau document qui remet une nouvelle couche de confusion et d’ambiguïté à la position du PASJ. Il s’agit d’une sorte de mémorandum qui comporte les propositions de l’Adema – PASJ pour le même avant-projet que ce parti était censé avoir rejeté. Autant dire qu’entre le rejet et l’accompagnement du processus par l’Adema, tout dépend de la direction du vent.

Source: Le témoin