Les politiques maliens et leurs incohérences

En principe, les partis sont créés et leurs animateurs formés afin de changer positivement la vie dans la cité. Ils doivent œuvrer pour le bien-être de leur population, mais nous voyons le contraire sous nos cieux.

Au Mali, la politique, c’est d’abord s’enrichir, enrichir sa famille puis son entourage, sans se soucier de la communauté en générale.
Sinon, comment comprendre que 51 partis politiques et associations osent se réunir pour former un front contre cette transition qui fait la fierté de toute l’Afrique, voir du monde.
Heureusement le peuple malien a tout compris de leur jeu machiavélique à la solde du colonisateur.
Ils n’ont que les élections dans la bouche comme prétexte.
Pour un petit rappel :
Le pétrin dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui n’est-il pas le fruit de la mauvaise gouvernance, de la gabegie de ceux-là en qui le peuple a eu confiance dans un passé récent ?
Alpha Oumar n’était-il pas élu ?
Pour quel résultat ?
ATT, le seul bâtisseur de 1992 à nos jours n’a-t-il pas été chassé par le complot de ces mêmes politiciens véreux ?
Ibrahima Boubacar Keita, n’était-il pas élu démocratiquement avec plus 77% de l’électorat ?
Qu’a-t-il fait de bon durant son mandat écourté de 7 ans ?
Alors, nous comprenons pourquoi ces politiques pleurnichent, c’est juste par ce qu’ils sont sevrés du vol et des magouilles, dont ils avaient l’habitude.
C’est aussi parce que nombreux d’entre eux vivent de la politique.
Chers politiciens sevrés, la politique n’est pas un métier, vous avez intérêt à aller travailler. Sachez que tant que cette transition est sur la bonne voie, elle a le soutien indéfectible du vaillant peuple du Mali.
Allez -y apprendre donc à travailler car rien ne sera comme avant dans ce pays sur la voie de la vraie Refondation et de l’indépendance totale.
Adhy Tall