Mali : Goïta invite à l’union sacrée pour une Nation et une armée refondée

Le Président de la Transition malienne, le Colonel Assimi Goïta a invité jeudi, les groupes armés signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issus du processus d’Alger à l’union sacrée pour une Nation et une armée refondée, lors du lancement de la première édition de la semaine nationale de réconciliation.

 

En outre, Goïta a appelé les Maliens à développer l’esprit de pardon et de réconciliation en se focalisant sur ce qui nous rapproche plutôt que sur ce qui nous éloigne les uns des autres.

« Une lueur d’espoir pour le Mali dans sa démarche courageuse pour la réconciliation et la paix. La grande mobilisation, que cette Semaine nationale de la réconciliation a enregistrée, est un témoignage éloquent de l’intérêt qu’accordent les Maliens à la réconciliation et à la paix », a fait savoir le chef de l’Etat.

Le Colonel Assimi Goïta a expliqué que « depuis une décennie, notre pays traverse une crise multiforme par des conflits fratricides, dévastateurs qui n’ont eu de cesse à opposer familles, communautés et individus dans notre territoire. Le tissu social s’est progressivement fragilisé avec son corollaire de détérioration de vivre ensemble et de brassage culturel qui ont toujours caractérisé le Mali berceau des grands empires ».

« Face à cette situation de nature à compromettre la cohésion sociale, les pouvoirs publics ont initié de nombreux mécanismes de résolution de crise dont l’institution d’une Semaine nationale de la réconciliation demandée par les Maliens lors de Conférence d’Entente nationale tenue en 2019 », a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter : « Une semaine comme celle que nous lançons en ce moment est une aubaine pour chasser les démons de la division et de la terreur afin que germent les perspectives de développement facteur d’épanouissement collectif ».

« Je lance un appel solennel à nos frères des mouvements signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation que le temps est venu de passer à l’union sacrée pour une Nation et une armée refondée bâtie sur la volonté commune de ses filles et fils de relever les défis qui sont les nôtres », a exprimé le Colonel Goïta avant d’affirmer que « le temps est venu de faire le sacrifice de considération subsidiaire au bénéfice de l’intérêt supérieur de nos populations et de notre patrie commune ».

La semaine nationale de réconciliation va se poursuivre jusqu’au 21 septembre. Le thème choisi pour cette première édition est : «Faisons de la diversité un atout pour la cohésion sociale au Mali».

AA/Bamako/Amarana Mai