Travaillons main dans la main pour construire ensemble: une communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère

Cette année marque le 73e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et le 62e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Mali, ainsi que le dixième anniversaire de l’entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère. Au cours des dix dernières années, la Chine et le Mali ont activement pratiqué « l’esprit d’amitié et de coopération Chine-Afrique », promu la mise en œuvre des « Dix programmes de coopération», « Huit Initiatives majeures » et « Neuf programmes de la coopération » sino-africains, et construit conjointement une communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère.

 

I. La Chine et la coopération sino-africaine dans la nouvelle ère

Depuis le 18ème Congrès national du Parti communiste chinois en 2012, le Comité central du Parti avec le camarade XI Jinping comme noyau a pris le relais de l’histoire et inauguré une nouvelle ère de socialisme aux caractéristiques chinoises. Depuis le début de la nouvelle ère, le Parti communiste chinois a uni et conduit plus de 1,4 milliard de Chinois à construire une société de moyenne aisance à tous égards et a historiquement résolu le problème de la pauvreté absolue. Depuis la nouvelle ère, la Chine s’est fermement classée comme la deuxième puissance économique mondiale, le premier pays manufacturier et le plus grand pays du commerce de marchandises. Depuis la nouvelle ère, le PIB de la Chine a dépassé la barre des 100 000 milliards de yuans et le PIB par habitant a dépassé 10 000 dollars américains pendant trois années consécutives (12 000 dollars américains en 2021). Surtout depuis le déclenchement de la COVID-19, le Parti communiste chinois en accordant toujours la priorité au peuple et à la vie humaine a coordonné efficacement la lutte contre l’épidémie de COVID-19 et le développement économique et social, de façon à protéger au maximum la vie et la santé de la population et à obtenir des réalisations majeures dans le développement économique et social. Le peuple chinois s’est déjà fait vacciner gratuitement plus de 3,4 milliards de doses, construisant une barrière immunitaire solide.

Depuis la nouvelle ère, le président XI Jinping a attaché une grande importance au développement des relations sino-africaines et mis en avant une série de réalisations théoriques majeures, y compris les principes de sincérité, de résultats effectifs, d’amitié et de bonne foi et de recherche du plus grand bien et des intérêts partagés, le Principe des “cinq non” (ne pas s’ingérer dans la recherche des pays africains d’une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales ; ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures africaines ; ne pas imposer notre volonté à l’Afrique ; ne pas assortir nos aides à l’Afrique de conditions politiques quelconques ; et ne pas poursuivre des intérêts politiques égoïstes dans notre coopération en matière d’investissement et de financement avec l’Afrique) et l’Esprit d’amitié et de coopération Chine-Afrique (l’amitié sincère et l’égalité, le bénéfice mutuel et le développement commun, l’équité et la justice, les progrès en phase avec notre époque, l’ouverture et l’inclusion). Ces théories ont indiqué la direction et fourni des lignes directrices fondamentales pour la coopération de la Chine avec l’Afrique dans la nouvelle ère. En 2015, 2018 et 2021 se sont tenus consécutivement avec succès le Sommet de Johannesburg, le Sommet de Beijing et la Conférence ministérielle de Dakar du Forum sur la coopération sino-africaine où le Président XI Jinping a proposé respectivement « Dix programmes de coopération», « Huit Initiatives majeures » et « Neuf programmes de la coopération » sino-africains qui ont esquissé un plan et indiqué une voie pour la coopération pragmatique entre la Chine et l’Afrique.

II. Construire ensemble une communauté de destin sino-malienne

La Chine et l’Afrique partagent des expériences historiques similaires, des luttes communes et des tâches de développement communes. Lors de sa visite en Afrique en 2013, le Président XI Jinping a souligné que « la Chine et l’Afrique sont une communauté de destin depuis toujours ». Et il a proposé « la construction d’une communauté de destin sino-africaine plus étroite » et « la construction d’une communauté de destin sino-africaine dans la nouvelle ère » respectivement en 2018 et 2021. Les relations sino-maliennes ont toujours été un modèle d’amitié et de coopération pragmatique Chine-Afrique, et la communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère est à l’avant-garde de la communauté de destin sino-africaine dans la nouvelle ère.

  1. Confiance politique mutuelle. Depuis l’établissement des relations diplomatiques il y a 62 ans, la Chine et le Mali se sont toujours respectés et traités sur un pied d’égalité, se sont fermement soutenus dans la sauvegarde de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale, et se sont toujours soutenus et ont coopéré sur des questions concernant les intérêts et préoccupations majeures de chacun, formant une confiance politique mutuelle de haut niveau. La partie chinoise soutient fermement la partie malienne dans le choix indépendant d’une voie de développement basée sur la volonté du peuple et ses propres conditions nationales. La partie malienne soutient fermement le principe d’une seule Chine et le développement de la cause des droits de l’homme en Chine. Les deux parties s’unissent pour défendre les intérêts communs des pays en développement et sauvegarder l’équité et la justice de la communauté internationale.
  2. Communauté de la santé commune. La Chine et le Mali ont toujours été une communauté de la santé commune. La Chine a dépêché en 1968, la première équipe médicale chinoise composée de 22 personnes, sur le terrain malien. Jusqu’à présent, la Chine a envoyé 28 équipes médicales avec un total d’environ 900 médecins et infirmiers au Mali. En septembre 2011, l’Hôpital du Mali, financé par le gouvernement chinois, a été inauguré et mis en opération. Il est devenu le premier hôpital général d’Afrique offert par la Chine où travaille l’équipe médicale chinoise au Mali. En décembre 2019, le premier atelier Luban sur la médecine traditionnelle chinoise au monde a été créé à Bamako, marquant une étape importante dans la coopération sino-malienne en matière de médecine traditionnelle chinoise. Suite à l’apparition de la Pandémie de la Covid-19 au Mali, la Chine a fait don au Mali de plusieurs lots de matériel anti-épidémique et de plus d’un million de doses de vaccins. De plus, la Chine a annoncé qu’elle offrira encore plus de 6 millions de doses de vaccins en faveur du Mali, dont le premier lot de 300 000 doses sera livré en octobre prochain.
  3. Coopération gagnant-gagnant. Dans sa coopération économique et commerciale avec le Mali, la Chine ne s’engage jamais dans un jeu à somme nulle, mais partage ses expériences de développement et recherche le développement commun. Après l’indépendance du Mali, la Chine a aidé le Mali à construire des usines dans les secteurs du thé, de la sucrerie et du textile, ce qui a fait une contribution importante au développement du système industriel du Mali dans les premières années de son indépendance. Ces dernières années, la coopération sino-malienne entre dans une nouvelle phase d’amélioration de haute qualité et de grande vitesse. D’autant plus que de nombreux projets d’infrastructures pour le bien-être du peuple ont été réalisés l’un après l’autre dans le pays : le Stade du 26 Mars, le Centre international des Conférences de Bamako (CICB), le 3ème Pont de Bamako, la Cité universitaire de Kabala, le Centre de formation professionnelle, etc. Les nouveaux projets tels que la Centrale hydroélectrique de Gouina, le projet de la Cité universitaire de Kabala (phase II), le projet pilote de l’électrification des villages par l’énergie solaire devraient être achevés cette année. Par ailleurs, la Chine a accordé également une grande importance au bien-être du peuple malien. Elle a mis en place un grand nombre de projets « à court terme et rapides » comme la construction des marchés communautaires, des clôtures d’écoles et de terres agricoles et des petits hôpitaux de maternité au Centre du Mali ainsi que le forage des puits et la construction des bâtiments scolaires et de postes de santé à Bamako. Ces projets visent à aider la population locale à résoudre les problèmes fondamentaux tels que l’accès à l’eau potable, à la scolarisation et aux soins médicaux, afin que la coopération pragmatique bilatérale puisse bénéficier à davantage de la population malienne.
  4. Co-prospérité culturelle. La Chine et le Mali sont tous des pays de vieille civilisation. Les cultures traditionnelles des deux pays contiennent des esprits humanistes et des concepts moraux similaires. La partie chinoise a toujours attaché une grande importance aux échanges humains et culturels entre les deux pays. Depuis 1965, le gouvernement chinois a offert à plus de 2 000 étudiants maliens l’opportunité d’aller étudier en Chine. La Classe Confucius du Lycée Askia Mohamed et l’Institut Confucius de l’Université des Sciences Humaines de Bamako ont formé un grand nombre de talents en langue chinoise pour la société malienne. Parmi eux, 98% des premiers diplômés de l’Institut Confucius ont réussi à trouver un emploi dans des entreprises chinoises au Mali. En 2020, l’Ambassade de Chine au Mali a officiellement lancé la « Bourse d’Ambassadeur de Chine», donnant ainsi l’aide financière à, jusqu’à présent, près de 200 étudiants excellents issus de familles en difficulté. De plus, l’Ambassade organise souvent des concours de rédaction, de photographie, d’arts martiaux et de football dénommés « Coupe d’Ambassadeur de Chine», ce qui rapproche constamment les jeunes maliens et la Chine.
  5. Sécurité commune. La réalisation de la paix durable et de la sécurité universelle est une aspiration commune des peuples chinois et africain. Le président Xi Jinping a lancé au début de cette année l’Initiative pour la Sécurité mondiale, marquée par le concept de la sécurité commune, globale, coopérative et durable, soulignant que le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de tous les pays constitue une condition élémentaire pour maintenir la paix mondiale. La participation de la Chine aux affaires de paix et de sécurité du Mali est basée sur le plein respect de la volonté de l’État malien, la non-ingérence dans les affaires intérieures du Mali et le respect des principes fondamentaux des relations internationales, et a efficacement aidé le Mali à améliorer sa situation sécuritaire. Depuis 2013, la Chine a successivement envoyé dix contingents de maintien de la paix au Mali dans le cadre de l’ONU, soit un total de près de 4 000 casques bleus, contribuant au maintien de la paix et de la stabilité du Mali par des actions concrètes.

III. Perspectives de développement de la communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère

Le 16 octobre, le Parti communiste chinois tiendra son 20ème Congrès national. Il s’agit d’un congrès très important qui se tient à un moment critique où la Chine s’embarque dans un nouveau voyage de construction à tous égard d’un pays socialiste moderne et marche vers la réalisation du deuxième objectif centenaire. Il insufflera également une nouvelle vitalité à la construction de la communauté de destin sino-malienne dans la nouvelle ère.

Au cours de ce nouveau voyage, la Chine continuera de défendre les principes de sincérité, de résultats effectifs, d’amitié et de bonne foi et de recherche du plus grand bien et des intérêts partagés, de pratiquer l’Esprit d’amitié et de coopération sino-africaine, de consolider davantage l’amitié sino-malienne et de promouvoir activement la mise en œuvre de l’Initiative de développement mondial, de l’Initiative de sécurité mondiale et des « Neuf programmes de la coopération sino-africaine ». La Chine et le Mali travaillent main dans la main pour construire ensemble une communauté de destin sino-malienne et une communauté de destin sino-africaine plus étroites dans la nouvelle ère.

S.E.M. CHEN Zhihong  

Ambassadeur de Chine au Mali