C’est parti pour la 3e semaine dédiée à la Protection sociale : « la mutualisation des idées et des actions comme mots clés.

Tous les organes nationaux de la protection sociale ont décidé de mutualiser leurs efforts en vue d’immortaliser la 3e semaine du mois de la Santé dédiée à la Protection Sociale. Ainsi, la salle de 400 places d’un hôtel de la place a refusé du monde comprenant les partenaires sociaux, techniques et financiers et les milieux de personnes évoluant dans la sécurité sociale, tous engagés pour un seul objectif : l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux par la communication et le changement de comportement. Tous étaient présents pour magnifier l’initiative des Directeurs nationaux et généraux prônée par le Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Mme Diéminatou SANGARE.

Ainsi, Mme le Ministre indique que la semaine thématique dédiée à la protection sociale, répond à la nécessité d’édifier la population sur les services sociaux de protection sociale, leur gestion, les procédures de leur accès, les droits et les devoirs des assurés, la qualité de bénéficiaires etc… Elle est également une opportunité d’écouter les usagers de nos services afin d’approfondir des pistes de réflexion sur l’amélioration des prestations sociales offerts par nos organismes publics.

Ces propos ont été soutenus par le Directeur national de la Protection Sociale et de l’Economie Solidaire, Mohamed Bassirou TRAORE, qui a présenté l’état des lieux de la Protection Sociale au Mali en démontrant la pertinence de celle-ci dans le cadre d’une couverture sociale de tous, conformément aux dispositions de notre constitution, notamment à son article 17. En termes d’assurés sociaux, il a fait part des taux de couverture des différents régimes laissant apparaître que les indicateurs de protection sociale dans la plupart des cas sont au vert. Toutefois, selon lui, des efforts doivent être faits pour aller rapidement à l’opérationnalisation du Régime d’Assurance Maladie (RAMU) afin d’ assurer une couverture effective de toute la population malienne, riches et pauvres, pour plus d’équité et de justice sociale.

La remise d’attestations de reconnaissance à certains travailleurs de la protection sociale et la visite de stand où toutes les structures de la protection sociale exposaient des documents d’information ont été les temps forts du lancement qui sera suivi de Caravanes à Bamako et dans les capitales régionales avec des débats télévisés et radiophoniques synchronisés.

La DNPSES, la CMSS, l’INPS, la CANAM, l’ANAM, l’UMAMUS et l’UTM, main dans la main pour donner une autre vision et une autre perception à la protection sociale au Mali.

Fatoumata Mah Thiam KONE, SCOM/CMSS