Forum ben kunafoni : les medias comme facteurs de la cohésion sociale

La Maison de la Presse a abrité le forum national de lancement du projet : « Médias citoyens pour la paix et le vivre ensemble au Mali, Ben Kunafoni » », le mercredi 28 septembre 2022. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté en présence de l’ambassadeur de l’Union européenne, Bart Ouvry et du représentant du consortium AZHAR, CCFD et Grdr, Assane Dione.

 

Le projet « Médias citoyens pour la paix et le vivre ensemble au Mali » est porté par un consortium de trois ONG, à savoir AZHAR, CCFD – TS et le Grdr pour une durée de trois ans. Il va contribuer à l’émergence d’une capacité de production d’information citoyenne et d’espace de dialogue pérenne dans des territoires en renforcement des capacités techniques et matériels des acteurs des médias. Selon le président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté, quand on regarde la qualité et le professionnalisme, la communication est orientée vers un certains médias qui participent à la liberté de la presse et à la liberté d’expression. Il déplore aussi que ces médias contribuent à propager la désinformation qui n’épargne ni la communauté ni l’État. Pour lui, il faut réglementer le secteur de la presse.
Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union européenne, Bart Ouvry a indiqué que le droit à une information équilibrée et équitable est fondamental.
À en croire le représentant du consortium, Assane Dione, l’objectif du projet est de renforcer les acteurs des médias et de l’éducation aux médias des consommateurs d’information, afin de promouvoir le vivre ensemble au Mali. « Les médias peuvent être catalyseurs de paix, de vivre ensemble, d’apaisement tout comme ils peuvent être à l’origine des conflits et des troubles en rependant des rumeurs. Au regard des différents enjeux en lien avec la citoyenneté, la prévention des conflits, le vivre – ensemble et la cohésion sociale, le projet sied bien au contexte actuel où les médias qu’ils soient presses écrites, télévisions, radios, médias sociaux doivent jouer un rôle important pour promouvoir l’esprit de paix, de vivre ensemble et d’union sacrée autour de l’essentiel » a déclaré Assane Dione. À cet effet, les médias ont aussi besoin d’accompagnement multidimensionnel pour jouer pleinement ce rôle qui leur est attendu. D’où le lancement de ce projet.

Falaye Sissoko

Source : Canard Déchaine