Grille unifiée : La Police nationale en colère !

   La synergie des syndicats de la police nationale s’est donné rendez-vous hier au Groupement Mobile de Sécurité (GMS) pour une assemblée générale en défendant leur corporation par rapport à la grille unifiée des fonctionnaires de l’Etat, des collectivités territoriales, des statuts autonomes et des militaires.

A travers un communiqué signé par la synergie des syndicats de la police nationale  qui ne se retrouve nulle part dans la grille qui lui a été octroyée à la suite de l’adoption du décret N°2021-0687/PT-RM du 28 septembre 2021 déterminant les modalités de transposition dans la grille unifiée du personnel relevant des statuts des fonctionnaires de l’Etat, des collectivités territoriales, des statuts autonomes et des fonctionnaires. ‘’ Elle exhorte les plus hautes autorités à tout mettre en œuvre pour corriger cette injustice sociale  le plutôt que possible, qui depuis pas mal de temps meurtri en leurs âmes les policiers de Diboli à Ménaka’’, a-t-elle souhaité dans un délai précis.

Dans le cas contraire si « cette injustice » ne sera pas réparée, «  la synergie usera des voies et moyens légaux pour l’obtention de la satisfaction de ses revendications légitimes ».

Pour la synergie, si l’idéal de la grille unifiée était de rétablir la justice et l’équité entre agents d’un même état, la police s’est vue fortement brimer avec l’adoption de ce décret qui dans son esprit devrait mettre au même niveau de traitement salarial les fonctionnaires de l’Etat recruté avec le même niveau académique. ‘’ Ainsi durant une année après l’adoption du décret, la synergie a prôné les voies diplomatiques et pacifiques compte tenu de la situation socio-politique du pays pour réclamer une grille à l’instar des autres corporations’’, a-t-il rappelé.

L’unification de cette grille crée de problèmes aux autorités de la transition. La synergie des syndicats de la police nationale est déterminée et engagée à mener cette lutte jusqu’à sa réussite.

La synergie n’a pas manqué d’interpeller  la hiérarchie de la police qui a voulu saboter leur assemblée générale en tentant de déployer les militants de la synergie les empêchant de participer massivement.

Est-ce à dire qu’un bras de fer serait-il en vue ?

Wait and see

Diak  

Source: L’Informateur