Proposition : L’école de slam a 6 éditions

L’association Jeuness’Art a procédé à la restitution de la 6e édition de l’école de slam, au Parc national, le samedi 19 novembre 2022.

 

 Le Parc national a accueilli le samedi 19 novembre, les élèves qui manient les mots, en dénonçant les maux de la société avec les mots autour de la « propr’osition » le thème retenu pour l’édition 2022.L’Association culturelle, Jeuness’Art organise depuis 2017, chaque année l’« Ecole de Slam », une école occasionnelle qui se tient pendant les vacances. « Durant cette formation, les participants sont formés en Slam, en techniques d’écriture et en déclamation poétique entre autres avec à la clé un spectacle consacrant la restitution de ladite formation », explique Boubacar Camara dit Afrik’1 président de l’Association Jeuness’Art.

Dans son allocution, il a mis en avant le thème « Propr’osition » par les élèves de cette édition. L’Edition 2022, financée par la GIZ, à travers son projet « Donko ni Maaya », a tenu en haleine le public le samedi 19 novembre 2022, au Parc national de Bamako.

Après « Democracrise », « Etransition », « Propr’Oposition », d’abord la crise, la Transition et maintenant la proposition pour en sortir. Ce projet de formation des slameurs est une façon pour Jeunesse’Art d’inciter les jeunes élèves comme étudiants de prendre conscience des véritables problèmes de la société malienne tout en apprenant la lecture, l’écriture, l’analyse.

Une vingtaine de jeunes se sont succédé pour déclamer leurs textes. Ces textes portaient sur le cauchemar que vit les Maliens, le degré d’inconscience et d’insouciances des Maliens, l’état des routes, l’incivisme dans la circulation, l’insouciance des usagers et des policiers, la cherté qui règne au Mali, l’ingérence des vendeurs, la manière dont ils grugent les consommateurs…

Ils ont dénoncé, mais proposé aussi des pistes de solutions. Pour finir, l’accent a été mis sur la lutte contre la corruption et la promotion du patriotisme.

L’Association Jeunesse ’Art donne rendez-vous aux amoureux des mots l’année prochaine pour la 7e édition.

 

Aminata Agaly Yattara

Source : Mali Tribune