RADIO JEUNESSE SAHEL : La caravane de sensibilisation lancée au Mali

La Maison de la presse a abrité hier lundi 12 septembre 2022 le lancement officiel de la caravane de sensibilisation sur la radio Jeunesse Sahel au Mali. C’était l’occasion pour le membre du comité consultatif Sidi Ali Ould Bagna d’expliquer non seulement les objectifs de la caravane de sensibilisation, mais aussi le fonctionnement de cette radio transnationale, basée à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Les jeunes du Sahel ont maintenant une radio à leur nom. Il s’agit de la Radio Jeunesse Sahel dont le fonctionnement normal n’est qu’une question de semaines, voire de jours. Mais cette radio, malgré son importance capitale, est peu connue par les jeunes des pays concernés.

C’est dans ce cadre qu’une caravane de sensibilisation des jeunes a été organisée par les responsables de la RJS au Mali. L’objectif de ladite caravane, selon le membre du comité consultatif, Sidi Aliou Ould Bagna, est d’expliquer aux jeunes l’utilité de la radio Sahel jeunesse.

En effet, M. Bagna a expliqué, dans son explication, que la RJS est une radio transnationale qui émettra à partir de Ouagadougou.   « C’est une radio pour les jeunes et par les jeunes. Les problèmes des jeunes sont similaires. Seules les radios vont au-delà de nos frontières. Une radio initiée, maitrisée et animée par les jeunes », a laissé entendre Sidi Ali Ould Bagna. Il ajoute que la « RSJ est une radio apolitique, neutre, par les jeunes et pour les jeunes. Un canal positif pour les jeunes de parler entre eux ».

Aux dires de Sidi Aliou Ould Bagna, la RJS permettra, dans un premier temps, de favoriser le vivre ensemble entre les pays du G5 Sahel ; servir de connexion d’espace d’échange ; jouer le rôle de vecteur d’éducation populaire.

Parlant du fonctionnement de la radio, tous les pays du G5 Sahel sont représentés. En plus du français qui est la langue officielle dans tous les pays membres, des langues nationales des pays du G5 Sahel dont le bambanankan ont été retenues dans le programme.

Beaucoup de résultats sont attendus de cette radio. Il s’agit de la réduction de 25% des taux d’audience chez les jeunes de 15 à 35 ans ; une forte implication des jeunes à la vie de la programmation de la radio Sahel jeunesse ; une radio au service des jeunes…

Au nom du président du Conseil national des jeunes Habib Dakuo, Aliou Sidi Bagna a indiqué que « la jeunesse est de nos jours, une question majeure ». Cette radio est, selon lui, une voie de communication, de formation des jeunes.

M. Bagna a plaidé pour que les jeunes des pays du G5 Sahel, notamment ceux du Mali, s’impliquent pour la réussite des missions de cette radio.

Mamadou Ben Coulibaly, membre du conseil consultatif de la Radio Jeunesse Sahel au nom du Mali, estime que cette radio donnera l’occasion aux populations des différents pays de pouvoir résoudre certains problèmes communs auxquels ils sont confrontés.

Il a, par la suite, indiqué que la RJS n’est pas une radio d’une organisation, mais celle des jeunes.

Point focal de la RJS au Mali, Mohamed Doumbia a insisté, dans son allocution, sur l’importance d’aller à la rencontre des jeunes au nom desquels le projet de la RJS a été constitué. Cette radio sera, selon lui, la voix des jeunes du Sahel.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS