2 millions d’euros par semaine, Cristiano Ronaldo les a bluffés !

Cet été, Cristiano Ronaldo a alimenté la rubrique mercato en forçant son départ de Manchester United, ce qu’il n’a finalement pas obtenu.

Désireux de rejoindre un club qualifié pour la prochaine édition de la Ligue des Champions l’international portugais a fait des pieds et des mains pour quitter Manchester United. Jorge Mendes a proposé les services de CR7 dans les plus grands clubs du monde, du PSG à l’Atlético de Madrid en passant par Chelsea et le Bayern. Mais les réponses négatives ont fusé et Cristiano Ronaldo est finalement resté à Manchester United, où il est désormais un remplaçant aux yeux d’Erik ten Hag, qui a trouvé son équipe type sans l’ancien buteur de la Juventus Turin et du Real Madrid. Face à cette situation assez inattendue, des championnats mineurs ont tenté de mettre le grappin sur Cristiano Ronaldo. C’est par exemple le cas d’Al Hilal en Arabie Saoudite.

Lundi, le patron de la fédération saoudienne de football n’a pas caché son ambition de voir CR7 débarquer dans son championnat. « Nous aimerions voir un joueur comme Cristiano Ronaldo jouer dans la Ligue saoudienne. Cela apporterait un énorme retour positif et ce serait une grande nouvelle pour tout le monde.  (…) Je suis sûr que ce serait un accord très coûteux, bien sûr, mais nous avons vu nos clubs obtenir des revenus plus élevés au cours des deux dernières années. Nous avons déjà vu de grands joueurs qui jouaient en Premier League venir en Ligue saoudienne » a-t-il lancé. A la suite de cette sortie médiatique, le média CNN Portugal a expliqué que le n°7 du Portugal avait refusé une offre XXL de la part d’Al-Hilal puisque la formation du Golfe proposait deux ans de contrat à Cristiano Ronaldo et un salaire de 2,3 millions d’euros par semaine soit 240 millions d’euros sur deux ans. L’offre du siècle que Cristiano Ronaldo, qui tient à rester compétitif avant la Coupe du monde, a gentiment décliné malgré le montant assez fou proposé. Une nouvelle offre devrait être effectuée après la Coupe du monde, quand CR7 décidera peut-être de tourner la page du football européen.

Source: footmercato