Bayern Munich : les débuts historiques de Mathys Tel !

Arrivé cet été en provenance du Stade Rennais, Mathys Tel n’a pas tardé avant de se faire un nom en Bavière. Et de quelle manière.

«Tous les records ne sont pas faits pour être battus». Une maxime, empruntée à Karl Malone, encore inconnue pour Mathys Tel. Transféré au Bayern Munich pour 28,5 millions d’euros, bonus compris, lors du dernier mercato estival, ce jeune attaquant de 17 ans, formé au Stade Rennais, connaît, en effet, des débuts étincelants sous ses nouvelles couleurs et l’idée de tout balayer sur son passage ne semble guère l’effrayer. Aligné, pour la première fois, dans le onze titulaire du Rekordmeister face au Viktoria Cologne (3-0, club de D3) lors du premier tour de la Coupe d’Allemagne, le 31 août dernier, le natif de Sarcelles avait déjà marqué les esprits. Décisif sur une belle frappe enroulée, il était ainsi devenu le plus jeune buteur du club munichois dans la compétition. Et ce week-end, la nouvelle pépite du Bayern est un peu plus entrée dans l’histoire du club.

Présent, au coup d’envoi, dans le 4-4-2 de Julian Nagelsmann, lors de la réception du VfB Stuttgart (2-2) à l’occasion de la sixième journée de Bundesliga, il est notamment devenu le plus jeune joueur à être titularisé en championnat. Assoiffé de records et prêt à tout pour briller en Bavière, l’international français des U17 ne s’est pas arrêté là. À 17 ans et 136 jours, il est également devenu le buteur le plus précoce de l’histoire du Bayern en Championnat, détrônant son coéquipier Jamal Musiala (17 ans et 205 jours en septembre 2020). Trouvé par Alphonso Davies, le numéro 39 bavarois ajustait Florian Müller d’une reprise limpide et faisait alors exulter les 75 000 spectateurs présents à l’Allianz-Arena. Une première historique félicitée par Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern.

Personne n’avait réalisé une «Tel» chose !

«Il a 17 ans mais il a des qualités que peu de gens ont dans le monde. À mon avis, c’est le meilleur talent d’Europe à ce poste. Il a le potentiel et l’instinct pour être grand», a ainsi déclaré le dirigeant du club allemand, à Sport1, avant d’ajouter : «à l’entraînement, il montre beaucoup d’envie. Il possède toutes les capacités requises afin de s’imposer au plus haut niveau. S’il continue à saisir sa chance et à exploiter son énorme potentiel, il aura un grand avenir». Un discours élogieux confirmé par son entraîneur, Julian Nagelsmann. «Ce qui me plaît surtout chez Mathys, c’est qu’il n’a peur de rien. Il est plein de confiance, il aime provoquer ses adversaires directs dans les un contre un, et si jamais il en fait trop à l’entraînement, ses coéquipiers le ramènent très vite à la raison».

– Qui est Mathys Tel, la nouvelle pépite du Bayern Munich ?

Encore trop peu servi par ses partenaires, Tel s’impose quoi qu’il en soit comme l’une des révélations de ce début de saison. Au milieu de Sadio Mané, Kingsley Coman, Serge Gnabry, Leroy Sané, Thomas Müller ou encore Jamal Musiala, le champion d’Europe U17 impressionne déjà et le public de Munich ne s’y trompe pas. Acclamé lors de sa sortie à l’heure de jeu, samedi après-midi, ses premières sorties confirment, en tout cas, son discours ambitieux tenu lors de son arrivée en Bavière. «Le FC Bayern est l’une des meilleures équipes du monde. J’ai vraiment hâte de relever ce grand défi et je donnerai tout pour ce club». De l’autre côté du Rhin, Mathys Tel est bel et bien lancé. Et pour lui, une chose est sûre, les records sont faits pour être battus. N’en déplaise à l’emblématique ailier fort du Jazz de l’Utah.