Mercato : le PSG continue de se délester en espérant Skriniar

Après les départs de Paredes, et ceux en bonne voie de Julian Draxler et Abdou Diallo, le club de la capitale va tenter dans l’ultime ligne droite du mercato de recruter le défenseur slovaque de l’Inter Milan.

Il ne manque plus que l’arrivée de Milan Skriniar et le départ de Mauro Icardi et le mercato du PSG pourra être qualifié de quasi parfait. Ce mercredi, tout s’est une nouvelle fois accéléré, avec le départ officiel de Leandro Paredes, prêté avec option d’achat à la Juventus Turin, et ceux probables et en bonne voie, de Julian Draxler au Benfica Lisbonne et d’Abdou Diallo au RB Leipzig.

Côté arrivée, celle de Carlos Soler sera officielle ce jeudi après le passage de sa visite médicale à Paris. Le futur ex-Valencien était encore titulaire et capitaine ce lundi lors de la défaite à domicile contre l’Atlético de Madrid sur un but d’Antoine Griezmann. Il a disputé l’intégralité de la rencontre. Même s’il ne connaît pas ses partenaires, il devrait figurer dans le groupe qui partira pour Nantes ce samedi pour le compte de la 6e journée du Championnat de France.

Ce jeudi, c’est aussi le jour de la fermeture en France du mercato, à 23 heures. Le compte à rebours est donc enclenché et Paris tient à recruter son défenseur central. Avec Marquinhos, Sergio Ramos, Presnel Kimpembe, Nordi Mukiele voire Danilo Pereira, les décideurs parisiens jugent l’effectif trop juste dans ce secteur où Paris évolue pour l’instant à trois.

Ciblé par Campos depuis le début du mercato

Depuis le début du mercato, Luis Campos, l’architecte du nouveau PSG, a jeté son dévolu sur Milan Skriniar, en fin de contrat en juin 2023 à l’Inter Milan. Révélée par Le Parisien, cette piste a toujours été la priorité mais a également toujours été l’objet d’âpres négociations. Elles vont aboutir prochainement, et dans le camp du PSG, l’optimisme est de mise depuis longtemps et encore plus cette semaine. Très tôt, Campos a obtenu l’accord contractuel du défenseur slovaque, ce qui a placé le club lombard dos au mur.

L’Inter n’a pas varié d’un pouce réclamant 80 millions d’euros pour un joueur libre de s’engager ailleurs le 1er janvier prochain et qui souhaite vivre un nouveau challenge. Son club s’est montré inflexible en l’alignant titulaire lors des quatre premières journées de la série A et en multipliant les discours de fermeté indiquant que le solide rempart de 27 ans finirait la saison en Lombardie.

Les dirigeants italiens vont-ils finir par plier et contre quelle somme ? La semaine dernière, le PSG ne voulait pas dépasser les 55 millions euros hors bonus. Il pourrait l’emporter avec un chèque de 65 millions d’euros.

Diallo en Allemagne, Draxler au Portugal

S’il devait rejoindre Paris, Skriniar ne devrait a priori pas croiser Abdou Diallo, qui doit finaliser ce jeudi son transfert au RB Leipzig, dans un championnat qu’il connaît bien après déjà deux expériences en Bundesliga (Mayence, Dortmund). À 26 ans, le Sénégalais veut jouer dans l’optique du Mondial au Qatar.

Julian Draxler, qui demandait la résiliation de son contrat, a fini par accepter d’être prêté. Ce sera, sauf revirement, au Benfica Lisbonne, futur adversaire du PSG en Ligue des champions. Le loft s’est ainsi considérablement vidé. Antero Henrique, le « vendeur » cet été pour Paris, également directeur de la Ligue de football du Qatar, cherche une porte de sortie dans ce pays à Rafinha, sans succès pour l’instant. Reste le cas Mauro Icardi, seul énorme salaire encore présent parmi les indésirables. Comme pour Skriniar, le suspense risque de s’étirer jusqu’au bout.

leparisien