Mercato : le PSG très haut placé dans le classement des clubs qui surpayent le plus !

Le CIES vient de dévoiler les résultats de son étude sur les clubs qui surpayent le plus leurs joueurs lors des périodes de mercato.

Quels sont les clubs qui surpayent le plus leurs joueurs ? C’est un débat qui revient très souvent dans les discussions entre fans de foot, souvent pour chambrer le rival. Le CIES – Centre International d’Etude du Sport – s’est penché sur cette question dans son étude hebdomadaire. L’organisation a ainsi calculé la différence entre le prix déboursé par les clubs dans les transferts et la valeur réelle des joueurs en question, en se basant sur son modèle statistique. L’étude porte par ailleurs sur les dix dernières années.

Sans surprise, c’est Manchester United qui pointe en tête. Il y a une différence de 238 millions d’euros entre la valeur des joueurs recrutés par les Red Devils et les prix déboursés par l’état-major mancunien. Une sacrée “perte” donc, et en deuxième position, on retrouve la Juventus. La Vieille Dame affiche 234 millions d’euros de surplus au niveau de ses transferts sur la dernière décennie.

Quelques surprises

Le Paris Saint-Germain complète ce podium, mais est bien moins surpayeur que les deux écuries citées plus haut. Au total, les dirigeants parisiens ont dépensé 162 millions d’euros de plus que ce qu’ils auraient déboursé s’ils avaient payé les joueurs à leur juste valeur. A noter cependant que le paiement de clauses libératoires et d’options d’achats n’est pas comptabilisé dans l’étude, ce qui arrange en quelque sorte les Parisiens dans ce bilan comptable. Aston Villa et le Real Madrid complètent le top 5 avec respectivement 149 et 148 millions d’euros dépensés de trop.

Si la présence de Chelsea dans ce top 10 ne surprendra personne, celle de Rennes un peu plus. Les Bretons sont septièmes de ce classement, derrière les Blues et Arsenal, avec 114 millions d’euros de surpayés. Everton (+97 M€) et le Borussia Dortmund (+77 M€) complètent le top 10, alors que l’OL n’arrive pas très loin derrière, étant treizième avec 71 millions d’euros d’écart. A noter que certains clubs affichent des bilans négatifs – ce qui signifie qu’ils ont recruté pour moins cher de la valeur des joueurs – à l’image du FC Barcelone (-82 M€). Ce qui peut surprendre au vu des dépenses récentes du club, mais qui peut s’expliquer par plusieurs arrivées libres comme celles de Kessié, Christensen, Hector Bellerin ou Eric Garcia, qui ont une valeur marchande assez élevée.