PSG : Gianluigi Donnarumma, un nouveau couac qui aurait encore pu tout gâcher

Auteur de deux arrêts géniaux face à Milik et Vlahovic, mais aussi d’une sortie aérienne très hasardeuse sur la réduction du score turinoise, le portier italien n’arrive toujours pas à convaincre totalement.

Certains diront que ce serait chercher la petite bête. D’autres diront que la plus grosse erreur vient de Kylian Mbappé qui n’a pas offert à Neymar un but tout fait deux minutes auparavant, ce qui aurait tué le match (Paris aurait alors mené 3-0). Mais toujours est-il que cette sortie non maîtrisée sur la réduction du score de la Juventus plombe un peu la copie de Gianluigi Donnarumma.

Certes, l’Italien a grandement permis aux siens de rester devant au tableau d’affichage grâce à des parades XXL devant Arkadiusz Milik (19e) et Dusan Vlahovic (56e). Dans les journaux du jour, l’ancien Rossonero a également obtenu la moyenne partout (entre 5,5 et 6,5/10). Mais en Ligue des Champions, la moindre boulette est très remarquée et se paie cash. Enfin installé au poste de gardien numéro un du PSG, Donnarumma sait que sa sortie ratée à la 53e minute aurait pu peser plus lourd dans les têtes, même s’il faut reconnaitre que Donnarumma ne s’est pas raté quand il a fallu réagir quelques instants plus tard face à Vlahovic.

Des parades XXL, mais…

Plusieurs journaux n’ont d’ailleurs pas manqué de le souligner. « Sa sortie sur le but de McKennie n’est pas à la hauteur de ce que l’on est en droit d’attendre de lui », écrit L’Équipe« Il gère mal sa sortie sur le but de McKennie. Un mauvais choix qui met en danger toute la défense et qui se paye cash », ajoute de son côté Le Parisien« Trois parades, mais aussi une sortie dans l’obscurité du vide qui a offert le but à McKennie », souligne Il Corriere della Sera. Quant au Corriere dello Sport, il pointe « une grave erreur sur le centre de Kostic pour McKennie ».

Un couac qui a donc immédiatement rappelé son erreur à Madrid face à Karim Benzema alors que son équipe dominait les débats. Encore une fois, alors que le PSG mène tranquillement au score et n’est pas spécialement inquiété, une erreur grossière de son gardien l’a remis sous pression et aurait pu changer le cours du match. Hier soir, il n’y avait pas la sanction d’une élimination, mais Paris ne peut se permettre de se tirer une balle dans le pied en relançant de la sorte un adversaire aussi expérimenté. Un petit avertissement.

 

Source: footmercato