Douane : 60 milliards de F CFA de recettes, réalisées en septembre dernier

60 milliards de FCFA ! C’est le montant de la recette douanière réalisée, en septembre dernier, par la direction générale des Douanes, sous le leadership d’Amadou Konaté, directeur général des Douanes. C’est la plus grande recette, réalisée par la Direction générale des Douanes, depuis l’accession d’Amadou Konaté à cette fonction.

 

C’est mois de « septembre exceptionnel » que la direction générale des Douanes vient de boucler. Avec une recette exceptionnelle de 60 milliards de Francs CFA. Une recette, battant tous les records. Cette recette du mois de septembre est supérieure à toutes celles réalisées, par la Direction générale de la Douane, depuis, l’avènement de l’inspecteur général Amadou Konaté et de son équipe aux affaires.
Aussi, l’exceptionnelle recette du mois de septembre est supérieure à toutes les autres.

590 millions de recettes par mois

C’est le montant que doit faire rentrer chaque fin de mois la direction générale de la Douane. Un montant enregistré par la loi des Finances. Depuis la Douane n’a pu atteindre ce montant. Pour une raison ou une autre.
Les uns critiquant, sans cesse, la baisse des recettes, suite aux sanctions économiques de la CEDEAO enregistrées par notre pays. Les autres, les autres sanctions commerciales qui s’en suives.
Mais depuis le mois de septembre dernier, la Direction générale des Douanes semble franchir un nouveau pallier.

59, 4 millions de Francs CFA de hausse en septembre

Ainsi, si la recette par mois, est de 590 millions de Francs CFA, la direction générale des Douanes a réalisé une hausse de 59,4 millions de Francs CFA en septembre dernier. Une première au sein de la direction générale des Douanes du Mali.
En commençant le mois de janvier, par 30 milliards de Francs CFA, nul n’était à mesure de prévoir, aujourd’hui, les recettes à hauteur de 60 milliards de Francs CFA.
Pour rééditer la performance exceptionnelle de septembre dernier, les agents se disent « prêts » à tripler leurs efforts. Sous la direction de l’infatigable « inspecteur général » des Douanes, Amadou Konaté.

Oumar Babi

Source : Canard Déchaine