Bah N’Daw avec la communauté malienne en Guinée : Dans la bonne tradition du Mali

Le président de la Transition, Bah N’Daw, qui a pris part, mardi, à la cérémonie d’investiture du président guinéen, Alpha Condé, à Conakry, a rencontré la communauté malienne vivant en Guinée pour les informer de l’état de la nation.

 

Le Mali, qui traverse des moments de turbulence depuis quelques années, tente de sortir la tête de l’eau dans une Transition, contrainte de réussir le redressement du Mali mais surtout la refondation de l’Etat.

Bah N’Daw, accompagné par les ministres des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zeïni Moulaye et des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene, a expliqué à nos compatriotes de Guinée, la nécessité et l’urgence de se consacrer à l’essentiel, qui est de retrouver la paix, la quiétude dans le pays pour le bonheur de tous. Il a invité ses compatriotes à se départir des stratégies d’affaiblissement de l’Etat mais surtout à accompagner les efforts accomplis dans l’intérêt général. Le chef de l’Etat a rappelé une partie de son discours d’investiture. « La maison commune est ébranlée, affaiblie et piétinée», a-t-il dit.

Il a, aussi, expliqué les missions essentielles assignées à la Transition, notamment la restauration de la sécurité et la lutte contre le terrorisme, l’amélioration de la gouvernance, la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, dans le cadre du dialogue et de la concertation, et l’organisation d’une élection présidentielle libre et transparente.

Il a fustigé les mouvements de grève, même s’il trouve que les revendications peuvent être légitimes. «Ce n’est pas le moment» de revendiquer et de compliquer les choses parce que l’Etat n’a pas les ressources nécessaires pour faire face à toutes les doléances. « C’est comme si on demandait à un enfant qui vient de naitre de parcourir 100km », a-t-il dit.

Auparavant, l’ambassadeur du Mali en Guinée, Modibo Traoré, a indiqué que « le niveau actuel de la coopération entre nos deux pays est vraiment appréciable ». «  La visite du président va, certainement, insuffler un nouveau dynamisme à cette coopération », a expliqué l’ambassadeur.

Le président du Conseil des Maliens de Guinée, Mohamed Sidibé, fraichement désigné membre du Conseil national de Transition (CNT), dernier organe de la Transition mis en place, a expliqué toute l’attention que portent nos compatriotes aux seuls combats qui vaillent d’être menés pour que notre pays retrouver la tranquillité. « Nos compatriotes en Guinée espèrent avoir la chance de voir le pays retrouver la paix et la quiétude, de voir une redistribution équitable des ressources, de voir la justice rendue et les divisons orchestrées à partir de Bamako dans les organisations faitières cessées», a-t-il dit.

Il a, également, rappelé les rapports de bonne collaboration entre le consulat et l’ambassade du Mali. Il a, cependant, évoqué quelques difficultés de nos compatriotes en Guinée. « Notamment dans l’acquisition de la carte biométrique Nina, dans l’obtention d’autres documents de voyage comme le passeport biométrique », a expliqué le président du Conseil des Maliens de Guinée.

BD/MD

Source : (AMAP)