RDC : nomination d’un nouveau chef d’état-major des armées

Le président congolais Félix Tshisekedi a désigné le chef de sa sécurité comme chef d’état-major général des forces armées de la République démocratique du Congo, dans un contexte marqué par l’arrestations de hauts gradés dans le pays.

Commandant de la Garde républicaine, unité chargée de protéger le chef de l’Etat, le lieutenant-général Christian Tshiwewe a remplacé le général d’armée Célestin Mbala, à la tête de l’armée depuis juillet 2018, sous l’ancien président Joseph Kabila et reconduit à son poste le 21 mai 2019 par le Président Tshisekedi.

L’ordonnance présidentielle de nouvelles mises en place a été lue à la télévision d’Etat, mardi à l’aube.

Longtemps porte-parole de l’armée, le général Léon-Richard Kasonga a été désigné chef adjoint de l’armée en charge de l’administration et de la logistique. Le général Jacques Nduru a, pour sa part, été nommé chef adjoint de l’armée en charge des opérations et des renseignements.

Le général Ephraim Kabi Kiriza est le nouveau commandant de la Garde républicaine dont il était le chargé des opérations avant sa nomination.

Le Président opère ces mises en place dans un contexte de soupçon de trahison et de complot contre son pouvoir.

En début d’année, le Président a mis à l’écart et écroué son conseiller spécial en matière de sécurité, François Beya.

En septembre dernier, le chef des opérations militaires dans l’est du pays a été arrêté pour des soupçons d’intelligence avec le Rwanda, voisin accusé de soutenir les rebelles du M23.

Anadolu Agency