Passe d’armes entre la Russie et l’Ukraine au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a évoqué les référendums sur l’adhésion à la Russie. Un message vidéo du président ukrainien Volodymyr Zelensky a été diffusé lors de la séance, avant que l’ambassadeur russe Vassili Nebenzya n’apporte un contrepoint.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunissait vendredi 27 septembre, alors que les commissions électorales validaient les résultats positifs des référendums d’adhésion à la Fédération de Russie dans les régions de Kherson et Zaporojié, mais aussi dans les Républiques populaires de Lougansk et Donetsk.

Zelensky répète qu’une négociation est impossible avec Moscou

Prenant la parole par message vidéo lors de cette réunion du Conseil, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a voulu dénoncer les « parodies de référendums ». « Ils sont une tentative cynique de forcer les hommes ukrainiens des territoires occupés en Ukraine à être mobilisés dans l’armée russe pour les envoyer se battre contre leur patrie », a-t-il lancé. 

Il est impossible pour Kiev de négocier avec Moscou après les « référendums » d’annexion, a conclu Zelensky.

Les Etats-Unis à la rescousse

Il n’y a toutefois aucune chance que le Conseil de sécurité, au sein duquel la Russie dispose d’un droit de veto, parvienne à une position commune.

Malgré tout, les Etats-Unis prévoient de déposer une résolution condamnant «les simulacres de référendums, appelant les Etats membres à ne pas reconnaître tout statut modifié de l’Ukraine et obligeant la Russie à retirer ses troupes d’Ukraine», a déclaré l’ambassadrice américaine Linda Thomas-Greenfield, estimant que ces référendums risquaient d’ouvrir «une boîte de pandore impossible à refermer».

Moscou défend la légitimité des référendums d’adhésion

«Le Conseil ne doit pas se transformer en tribune de spectacles politiques», a taclé en retour l’ambassadeur russe Vassili Nebenzya. «Nous avons souligné à plusieurs reprises que la participation du président ukrainien ou de ses représentants en tant que tels ne nous dérangeait pas», a-t-il précisé, avant d’ajouter: «la participation doit avoir lieu en personne. Outre le fait que cela est exigé par les règles, c’est aussi une question de respect pour le Conseil de sécurité».

«Les référendums dans le Donbass et les territoires libérés se sont déroulés de manière transparente et dans le respect de toutes les normes électorales», a ensuite poursuivi Nebenzya, rapportant que «plus de 100 observateurs indépendants de 40 pays [avaient] observé leur déroulement».  

Le diplomate s’est félicité que la Fédération de Russie soit venue au secours des populations russophones menacées depuis 2014 par la politique de Kiev. Il a dénoncé l’«accès de colère» et la «propagande» de l’Occident dont le seul objectif selon lui est de «saigner à blanc la Russie» pour la «soumettre à sa propre volonté». 

Source: https://francais.rt.com/