Assainissement : Aminata Dramane Traorése bat pour les femmes de Missira

Le centre Amadou Hampâté Ba a organisé le jeudi 3 novembre 2022 au Mémorial Modibo Keïta une table ronde sur le thème : Du global au local : Economie, écologie, paix et sécurité “Si Missira m’était conté”. Elle était animée par Aminata Dramane Traoré, l’initiatrice, Cheick Tidiane Seck, Ismaël Diabaté, Madani  Koumaré et Mamadou Goïta.

La table ronde était présidée par Dieudonné Sagara,  directeur de cabinet du gouverneur du District de Bamako. Il a salué les initiateurs pour cette belle idée de comment vivre dans un environnement sain, un environnement où les uns et les autres vont pouvoir passer au développement. “Nous avons la doyenne Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre, qui accompagne les femmes au niveau du marché de Missira et elle a décidé de rencontrer certains acteurs pour qu’ensemble on puisse voir comment aider ces femmes à entretenir mieux leur marché au profit d’elles-mêmes et au bénéfice de toute la population”, a-t-il indiqué. A l’en croire, les gens partagent l’idée d’améliorer les conditions de travail de ces femmes au niveau du marché de Missira. “Si les gens participent à la mise en œuvre de l’idée, nous leur demandons d’accompagner l’idée pour que les femmes soient dans un cadre de travail sain. Aminata Dramane nourrit d’autres objectifs, notamment un marché moderne avec nos produits modernes bio et cela contribuera à améliorer la santé et à rehausser les femmes dans leurs activités génératrices de revenus”, a fait savoir Dieudonné Sagara, directeur de cabinet du gouverneur du District de Bamako.

Aux dires d’Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre et initiative de la rencontre, c’est dans le souci de présenter au monde, en cette veille de la COP27, que des initiatives citoyennes à la base et d’assainissement ont été faites à Missira ces dernières années en matière de pavage, de réhabilitation du marché de Missira.

Le porte-parole des vendeurs du marché a exprimé sa joie face à toutes ces réalisations et rassure que tous les commerçants du marché sont disposés à se mettre en conformité avec les nouveaux règlements de gestion du marché.

Marie Dembélé

Source: Aujourd’hui-Mali