Inculpé pour assassinat, coups et blessures volontaires : Le dossier d’Aly Coulibaly renvoyé à la prochaine session

Aly Coulibaly a répondu présent à la barre des assises de Bamako le mardi 1er novembre 2022 pour répondre des faits d’assassinat, coups et blessures volontaires. Cependant, son dossier a été renvoyé à la prochaine session pour formalités préparatoires.

Rappelons les faits : Barème Dembélé et Madou Coulibaly étaient deux enfants adoptifs au compte de feu Baréma, oncle d’Aly Coulibaly. Ces deux enfants ont décidé de construire des maisons dans la famille d’adoption, la famille Coulibaly. Après le décès des vieux de la famille, Aly Coulibaly est devenu le chef de famille de par son âge.

En cette qualité, Aly Coulibaly s’est opposé à la décision des enfants adoptifs de construire leurs maisons dans la grande famille Coulibaly au motif qu’ils sont nombreux. A cet effet, il leur a proposé des parcelles dans son champ en dehors du village.

En plus de cette proposition de parcelles, Aly Coulibaly a fait intervenir auprès d’eux le chef de village ainsi que l’imam. En dépit de ces interventions, les deux enfants adoptifs, encouragés dans leur projet par Seydou Traoré qui leur aurait dit que les pères d’Aly, Oumar et son oncle Baréma (leur père adoptif), tous deux Coulibaly, de leur vivant étaient séparés, ont commencé à confectionner et transporter des briques.

Le vendredi 25 janvier 2019, les enfants adoptifs ont commencé à mettre en application leur décision de construire leurs maisons cassant des murs. Ayant vu de loin des poussières de démolition des murs de la concession paternelle, Aly Coulibaly, pris de colère et n’ayant pu se maîtriser, est venu rentrer dans sa chambre et sortir avec son fusil pour commencer à tirer sur les deux enfants adoptifs qui ont réussi à prendre la fuite.

Après, il s’est rendu chez Seydou Traoré sur lequel, il a ouvert le feu. Les projectiles ainsi tirés ont atteint non seulement Seydou Traoré, mais aussi Aminata Cissé et Soumaïla Traoré venus au secours de Seydou Traoré. Aminata Cissé et Soumaïla Traoré ont succombé des suites de leurs blessures.

Soumaïla Traoré a perdu un œil et reçu des blessures sur d’autres parties de son corps. Après son forfait, Aly Coulibaly a fui sur sa mobylette pour se rendre à Monimpébougou chez son oncle Demba Dembélé d’où il a été arrêté par des militaires qui s’y trouvaient et mis à la disposition de la Brigade territoriale de gendarmerie de Macina.

Après l’appel à la barre de l’accusé Aly Coulibaly, le président de la Cour ayant constaté l’absence des formalités préparatoires avec les parties civiles a jugé nécessaire de renvoyer le dossier à la prochaine session.

Marie Dembélé

Source: Aujourd’hui-Mali