Paix et stabilité politique dans le sahel : Une cinquantaine de jeunes à Bamako pour baliser le terrain En partenariat avec l’École de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye

(EMPABB) de Bamako, le Gorée Institute: Centre pour la Démocratie, le Développement et la Culture en Afrique a tenu son traditionnel Forum régional annuel de la Jeunesse, les 25 et 26 octobre 2022, dans la capitale malienne. Ce forum a pour but d’offrir un cadre de dialogue, d’apprentissage, d’échange d’expériences et de meilleures pratiques en vue d’améliorer qualitativement l’engagement pour la paix et la stabilité politique. La cérémonie d’ouverture dudit forum s’est déroulée, le mardi 25 octobre 2022, sous la houlette du ministre de la jeunesse et des sports, chargé de l’instruction civique et de la construction citoyenne, Mossa Ag Attaher, accompagné de son homologue de la réconciliation nationale, le colonel Ismaël Wagué ; le Directeur des programmes de Gorée Institute, Khalil Sylla ; le président du conseil national des jeunes du Mali, Habib Dackouo et le Directeur général de l’école de maintien de la paix Alioune Blondin Beye du Mali, Colonel Souleymane Sangaré.

Le Directeur général de EMPABB, le colonel Souleymane Sangaré, après avoir souhaité la bienvenue à tous les hôtes, a fait savoir qu’un tel forum ne peut être que bénéfique pour la jeunesse du sahel, surtout en cette période trouble où les jeunes sont utilisés à d’autres fins.

« L’organisation d’un Forum régional annuel s’est inscrite dans la culture institutionnelle du Gorée Institute depuis 2016Cet évènement qui réunit annuellement dans les capitales africaines une cinquante de jeunes praticiens et représentants des organisations de la société civile, des partis politiques, des organisations internationales et des institutions gouvernementales, offre à la jeunesse africaine et du Sahel en particulier un cadre de dialogue, d’apprentissage, d’échange d’expériences et de meilleures pratiques en vue d’améliorer qualitativement leur engagement pour la paix et la stabilité politique dans une région où leurs voix ne sont pas souvent écoutées, leurs préoccupations ne sont pas complètement prises en considération et leurs suggestions politiques le plus souvent ignorées », a expliqué le Directeur des programmes de Gorée Institute, Khalil Sylla . Les jeunes étant des partenaires à valeur inestimable qui ne doivent pas être en marge des décisions institutionnelles, a-t-il ajouté, il est nécessaire de mettre à leur disposition un environnement propice pour leur permettre de partager leurs idées et expériences et de s’inspirer les uns des autres sur la façon de prendre en charge leur avenir et de repenser la façon de s’engager dans la consolidation de la paix, l’engagement civique et la prise de décision politique pour favoriser la stabilité politique au Sahel.

Le ministre de la réconciliation nationale, le colonel major Ismaël Wagué, s’est beaucoup appesanti sur l’apport des jeunes dans la consolidation de la paix et de la stabilité dans les pays du sahel. Il les a invités à s’investir dans ce combat. Quant au ministre de la jeunesse et des sports, Mossa Ag Attaher, il dira que le présent forum donne la parole aux jeunes de s’exprimer sur les problèmes cruciaux qui affectent les pays du sahel et d’apporter leur pierre à l’édifice. Selon lui, le meilleur investissement est celui réalisé en faveur des jeunes. Il a ensuite fait savoir qu’il attend avec impatience les recommandations qui sortirons du forum afin de les traduire en acte.

Habib Dackouo, le président du conseil national des jeunes du Mali, a, lui aussi, montré l’énorme rôle que jouent les jeunes au sein des pays du sahel. Enfin, il a affirmé que ce forum sera une aubaine pour les jeunes de baliser le terrain pour le retour de la paix dans les pays du sahel en proie à des crises cycliques.

Moussa Samba Diallo