Hommage de la Nation rendu aux vaillants soldats tombés en mission commandée (ou la relève ) dans la zone de Macina ce 10 Janvier 2023.

Ce vendredi,13 Janvier 2023 la place d’armes du Camp Militaire Amadou Sékou TALL de Ségou a abrité la cérémonie funèbre des héros qui ont permis l’aménagement des milliers d’hectares dans la zone de Bewani et de Macina. Victimes de plusieurs attaques complexes entre Dia et Diafrabé qui a fait 1 mort et 1 blessé et entre Goumara et Macina qui a fit 13 morts et 10 blessés,le regretté Capitaine Hamadoun Bah et ses hommes sont partis à jamais !
En présence du Ministre de la défense et des anciens combattants le Colonel Sadio CAMARA,du Gouverneur de Ségou C.G. Alassane Traoré,du maire Nouhoun Diarra et surtout des frères d’armes et familles des victimes,…, les 14 cercueils ont teinté le ciel du camp militaire Amadou Sékou TALL de Ségou en émotions ,tristesse et douloureux regrets.
La cérémonie a commencé par l’arrivée des dépouilles transportées par les camarades de promotion des illustres défunts suivi de la lecture de l’oraison funèbre dont voici l’extrait :
Qui sont les illustres disparus ?
1_Le Capitaine Hamadoun Bah Commandant de la 113ème CIM ,Né en 1989 à Djenné ,il a été admis au concours d’entrée de L’EMIA en 2012.Officier de valeur et de rigueur,social,courageux,…
2_2ème Classe Issa Samoura ,né le 8Mars ,2000 à Kati.
3_2ème Classe Karamoko Sidibé,né le 23 Avril 1997 à Kayo.
4_2ème Classe Amadou Sow,né le 5 Avril 1997 à Zegoua
5_2ème Classe Modibo Sidibé,né le 7 Septembre 1997à Bamako.
6_2ème Classe Hamidou Sinayogo,né le 5 Mai 1996 à Khasso.
7_2ème Classe Moro Sidibé,né le 26 Janvier 1997 à Kati.
8_2ème Classe Modibo Diarra,né le 15 Avril 1990 à Dialakorodji.
9_2ème Classe Mohamed Ag Aly,né en 1995 à Karkago
10_2ème Classe Moussa Ag Ibrahim,né
11_2ème Classe Amphaki Ag Mohamed Elmoctar,né le 8 Juin 2000 à Essakan
12_Brigadier Sekou Modibo Diarra,né le 10 Février 1995 à Kati.
13_Caporal Patouma Kamaté,né le 31 Décembre 1995 à Bla.
14_Garde Mamadou Coulibaly,né le 10 Juillet 1998 à Kati.
Ces braves morts ont permis l’aménagement de 2583 Hectares dans la zone de l’office du Niger dans le secteur de Besançon et dans le secteur de culture de la zone de Macina.
Après les prières mortuaires, les 14 vaillants soldats ont été accompagnés par une foule inconsolable au cimetière du camp Amadou Sékou TALL qui est leur dernière demeure.
Vous êtes morts en défendant la patrie.
Que l’Eternel vous réserve une place meilleure au Paradis !Amen.