Qui en veut à Sékou Bolly ?

Entre machinations des uns et complots fratricides des autres, Sékou Bolly, aurait tout vu ici-bas. 

Réagissant aux propos de ceux qui appellent l’Etat malien à céder aux revendications des djihadistes peuls du centre, Sekou Boly connu pour sa fermeté et chargé de mission au ministère de la réconciliation nationale, est apparue dans une vidéo où il dit tout le mal qu’il pense des djihadistes peuls tout en proposant des pistes de solution à l’Etat malien. 

Dans la dite vidéo, il demande aux peuls djihadistes de déposer les armes et de soit rejoindre l’armée malienne soit de bénéficier des avantages de la démobilisation pour entamer une nouvelle carrière professionnelle. Cette vidéo a suffit a entraîné une véritable levée de boucliers de personnes et groupes aux motivations qui interpellent. 

Parmi ceux-ci, il y a le Collectif pour la défense des militaires (CDM), qui a appelé à la démission de Sekou Bolly car il aurait visé la communauté peule et se serait affiché avec une arme à feu. Sachant que Sekou Bolly est un cadre peulh connu, respecté et adulé dans le centre du Mali, cette sortie du CDM n’avait pas lieu d’être. Pourquoi un homme s’en prendrait-il à sa propre communauté ? 

Ses contradicteurs l’accusent aussi d’incitation à la violence et de violer la loi sur la détention d’armes sans savoir ce qu’il en est réellement. 

Mr Bolly est menacé de morts depuis des années par tous les groupes djihadistes du centre, par Amadou Kouffa, il bénéficie dès lors de la protection de l’Etat. En sus de cette protection, il dispose d’une arme de poing et d’une kalachnikov afin de se défendre au besoin. La rédaction de Bamada a été dans la possibilité de voir de visu ces armes et les papiers qui autorisent Mr Bolly à les détenir. 

En somme, circulez il n y a rien à voir. Sékou Bolly est dans son droit.

Mohamed Lamine Sidibé

Source: Bamada.Net