Real Madrid : la polémique Vinicius Jr met le feu à l’Espagne !

Hier soir, le Real Madrid a été battu par le Rayo Vallecano. Une rencontre où Vinicius Jr a été au cœur des tensions. Ce n’est pas la première fois cette saison.

Vinicius Jr est passé par tous les états hier. En milieu d’après-midi, le footballeur de 22 ans était heureux puisqu’il avait appris sa sélection pour la Coupe du Monde au Qatar. Une fierté pour le Brésilien qui va pouvoir défendre les couleurs de son pays. Dans la soirée, le natif de São Gonçalo a perdu son sourire. Titulaire lors du match opposant le Real Madrid au Rayo Vallecano, il a vécu une rencontre compliquée. D’autant que son équipe s’est inclinée 3 à 2 au final. Un match où celui qui était attendu en l’absence de KB9 a encore fait parler de lui pour son attitude. Cela avait déjà été le cas cette saison.

Vinicius a été pris pour cible par plusieurs équipes

Le 11 septembre, il avait agacé Majorque, qui estimait avoir été provoqué par le Brésilien. Le joueur, lui, était sorti énervé de la rencontre où il avait réclamé des fautes à l’arbitre. Peu après, Marca avait d’ailleurs révélé que Vinicius Jr avait eu une sorte de contrat sur sa tête puisque les joueurs de Majorque n’avaient déjà pas digéré les matches de la saison dernière. Remonté, l’international auriverde s’était fait rappeler à l’ordre par le vestiaire madrilène, qui ne souhaitait pas que le Brésilien devienne la cible de toutes les équipes. Il avait été recadré par certains anciens de l’équipe.

Malheureusement pour lui, le footballeur né en 2000 a de nouveau été la cible des adversaires du Real Madrid hier. En effet, le Rayo Vallecano ne l’a pas ménagé. Le remuant ailier a été pas mal bousculé physiquement. Mais il ne s’est pas laissé faire, lui qui a reçu un carton jaune au bout de 10 minutes. Ce mardi, les médias ibériques évoquent les nouvelles tensions qui entourent le Brésilien. “La guerre de Vinicius à Vallecas”, titre Marca qui a défendu le joueur ensuite : «open bar en Liga. Frapper Vinicius Jr est gratuit. Comme lors du match contre Gérone, l’attaquant brésilien a de nouveau été agressé en toute impunité.»

La presse madrilène le défend

La publication espagnole a ajouté ensuite : «Vinicius a eu les fans du Rayo contre lui dès le début du match et déjà à l’échauffement, il a reçu un message sur ce qui l’attendait. Mais c’est quand la balle a commencé à rouler que les choses ont commencé à chauffer. Martínez Munuera (l’arbitre) a vu une faute et un carton jaune. Les deux choses ont dérangé le Brésilien. La protestation est devenue si intense qu’Ancelotti a dû intervenir pour calmer son joueur et aussi pour entendre de l’arbitre que Vini devait se calmer ou que cela se terminerait avec un carton rouge. De là, une guerre a commencé contre tout le Rayo. (…) Baillu et Isi cherchaient des chatouilles sur presque toutes les actions».

Marca a conclu : «alors qu’Ancelotti lui a demandé d’être impliqué à 100% dans le jeu, Vinicius a regardé les tribunes à plusieurs reprises tout en touchant l’écusson madrilène. Plus de chahut. Les plaintes contre l’arbitre sont venues de toutes parts. Vinicius car il en avait marre des fautes et des actions qu’il considérait comme des provocations; du côté du Rayo car ils pensaient qu’il se jetait et qu’une faute du Brésilien avant la pause aurait dû mériter un deuxième jaune»Marca a parlé de “guerre” entre le Brésilien et le Rayo Vallecano. Ivan Balliu, qui aurait dû être expulsé pour avoir retenu “Vini” par la tête sur une action selon El Chiringuito, est revenu sur cette bataille.

Le Brésilien a bien été frappé

«C’est difficile d’arrêter des joueurs comme Vinicius, donc j’ai dû chercher ces petits trucs autres que le football. Il essayait d’y aller fort, de marquer son territoire mais je devais lui rappeler que la liste pour le Brésil était sortie il y a quelques heures… et tout s’est bien passé (…) Oui, c’est vrai que je le frappe, je lui effleure un peu l’oreille et il exagère aussi. J’essaie de m’arrêter et je m’arrête un peu avec son oreille ou sa tête, mais sans intention de le frapper ou avec violence. J’ai reçu des messages me disant plein de choses, mais pas qu’on demandait un rouge ou quelque chose comme ça».

Carlo Ancelotti, qui a essayé de calmer son joueur, a évoqué cette rencontre. «Il n’a pas reçu un traitement spécial. C’est similaire à ce qu’il a eu dans la saison. Je lui parle. Nous avons perdu de nombreux duels. C’était un match difficile pour lui et pour tout le monde.» Le Mister n’a pas souhaité trop en faire avec un élément qui est très important pour son équipe cette saison (10 buts, 5 assists en 20 apparitions toutes compétitions confondues). Mais le Brésilien, souvent pris pour cible, va devoir apprendre à jouer avec cela pour rester dans son match et aider ses coéquipiers, que ce soit au Real Madrid ou avec le Brésil. La balle est dans le camp de Vinicius Jr.